PRESENTATION

C’est au soleil couchant que le village de Belmont offre toute sa beauté. Alors les pierres de grès rouge de la collégiale (XVIe) resplendissent.
 
Le vieux village dominé du haut de ses 75 mètres par le clocher gothique attire le regard du visiteur avec ses vieilles maisons groupées autour de l’église et dégringolant vers la proche vallée de la rivière Rance.
 
Des ruelles pentues et étroites au nom parfois évocateur (rue Bombecul) conduisent au pont médiéval. Un village à découvrir et où il fait bon vivre.
 
Histoire :
 
Les énigmatiques statues-menhirs découvertes dans la région attestent d’une présence humaine préhistorique. Mais l’histoire de Belmont remonte au IXe siècle, où s’était implanté un monastère bénédictin. S’établit ensuite sur le même lieu un collège de chanoines qui obéissaient à la règle de St-Augustin. A la tête de ce collège, un prévôt gérait les affaires religieuses et les affaires du bourg constitué autour du monastère.
 
L’un de ces prévôt, Michel de Pontault, compte tenu du développement de sa ville et de l’augmentation de la population, décida de faire construire la Collégiale (1515-1524) que nous admirons encore aujourd’hui. C’était une période de prospérité pour la région, et Beaumont-en-Rouergue (comme on l’appelait autrefois), entretenait des relations avec le Languedoc et l’Albigeois.
 
Suivit ensuite une période de déclin jusqu’en 1816 où la ville retrouve son rayonnement grâce à l’établissement d’un Petit-Séminaire.
Aujourd’hui, Belmont-sur-Rance est un village qui va de l’avant, fier de ses activités agricoles, artisanales, éducatives, médico-sociale, sportives et associatives.
 
Vie du Village :
 
Traditionnellement tournée vers l’agriculture, la commune de Belmont appartient au Pays de Roquefort. Naturellement, l’élevage ovin occupe une place prépondérante pour la fourniture de lait nécessaire à la fabrication du « roi des fromages ». Sont présents également l’élevage bovin et porcin.
 
L’artisanat est une activité importante, tous les métiers du bâtiment sont représentés par des entreprises dynamiques et de qualité. Une fabrique de meubles s’est établie à la périphérie du village. Les gros chantiers de travaux publics peuvent être traités par une entreprise locale.
 
Les commerces essentiels sont présents : alimentation, presse, tabac, boulangerie, cadeaux, électroménager, charcuterie… complétés par des commerces ambulants (boucherie, pizzas, poissonnier).
 
Le village de Belmont occupe une place importante dans l’éducation des enfants avec ses écoles et son collège.
 
La vie Belmontaise est également rythmée par la vie de ses structures médico-sociales : Maison d’accueil Spécialisée, Foyer de Vie, Etablissement et Services d'Aide par le travail, regroupés au sein de l’ABSEAH.
 
Depuis décembre 2010, une nouvelle maison de retaite (éclatée sur deux sites : Belmont et Camarès) accueille les personnes âgées. Elle a été construite par le Syndicat Mixte Intercommunautaire du Rougier de Camarès et du Pays Belmontais et est gérée par l'Association le SHERPA.
 
Une cuisine centrale a été crée à l'initiative de l'ABSEAH et du SHERPA. Elle assure les repas des deux associations et des écoles de Belmont, Camarès et St-Sever ainsi que le portage à domicile.

Ajoutons à cela les services publics (poste, perception), de nombreuses association sociales, culturelles ou sportives, des commerces dynamiques, voilà de quoi satisfaire la vie des Belmontais ou résidents occasionnels. Ces derniers trouveront hébergements et restauration sur place.